Le jour de mes vingt ans ( j'en vois qui sourient et pensent "ça fait un moment !", eh oui, c'est vrai !), le jour de mes vingt ans donc, j'ai rencontré un vieil homme au détour d'un chemin de montagne. Il a sorti des fougères une guitare. Sous un curieux chapeau de feuilles et d'écorce, ses yeux plissés se sont mis à briller. Et les mots ont pris la place de son sourire...

Au fil des séances de rodage, la "p'tite mamie" -grande marionnette à fils d'origine tchèque- a pris plus de place, ponctuant le spectacle de ses interventions tendres et rebelles. "Vieilles courroies" alterne les genres (poésie, chanson, conte, lecture à voix haute) et les atmosphères. 

Pour une bonne vision de la marionnette par tous les spectateurs, il nécessite d'être joué sur scène, ou que le public soit en gradins.

J'installe un minimum de matériel : un paravent pour la marionnette, un lutrin pour les lectures.  Et des éclairages simples, si nécessaire. Ce spectacle me semble propice à limiter la jauge  à 50 personnes. 

En cas de séance publique (hors cercle privé limité à 19 personnes), prévoir les droits SACEM.