Avec les mots et les mains.

D'abord avec les mots, ceux de l'imaginaire.

L'envie joyeuse de les dire tout haut, les donner. Après une rencontre et une formation déterminants avec Henri Gougaud et Bernadette Bricout. Puis des légendes amérindiennes et des histoires des bois glanées sur les bords du Saint Laurent, des contes puisés ou adaptés aux terres jurassiennes.

Et puis les mains, évidemment.

Pour prolonger les mots. Pour essayer les marionnettes des copains dans un garage-atelier ou dans les coulisses de festivals. Pour en façonner d'autres, en mousse, bois, plastique et... imagination. Parce que quand vous recevez d'Isabelle et Jean-Louis Racoillet, Rusé et Daniel Raffel, Geneviève et Gilbert Pavaly le plaisir viscéral de faire de la marionnette, ça ne vous lâche plus !

En 1994 nait la compagnie et entreprise de spectacles "L'Apatam", pour jouer des spectacles, animer des ateliers et aussi

rassembler des artistes sur des projets partagés, des collaborations ponctuelles.

Septembre 2006, Charleviile-Mézières. Le premier spectacle de marionnettes, "Drôle de forêt", au festival mondial des théâtres de marionnettes, dans la rue ! Souvenir jubilatoire. A la même période commence l'activité d'administration d'artistes pour plusieurs compagnies du Grand Est. Toujours dans une idée de travail en réseau.

En 2009, parmi d'autres créations : "Boîtes", entre marionnettes, poésie et objets animés. La plus "pointue", la plus exigeante. Après quelques représentations, le besoin de retravailler l'écriture et le jeu avec ces boîtes facétieuses. Retour à l'atelier pour... un certain temps.

Puis le plaisir de jouer "Han Maso" à deux , en complicité avec Harouna Koïta et plus tard avec lui ou Luc Burbaloff.

Et en 2015, après 20 ans d'activité en tant qu'entrepreneur de spectacles, l'envie de passer moins de temps au bureau pour "L'Apatam" et beaucoup plus avec le public ou à créer, fabriquer, répéter.

Voilà donc l'association "Paroles et marionnettes" née début 2016, avec plusieurs créations  à la suite : animations à thème pour le musée de la lunette de Morez et celui du jouet de Moirans-en-Montagne ;  le spectacle de lectures poétiques, contes et chansons "Vieilles courroies" puis un nouvel avatar de "Boîtes", tendant vers une mise en scène épurée, au service d'un propos plus "militant".

En ces temps de peurs, renoncements et replis, mais aussi -heureusement-  de nouvelles solidarités, de militantisme joyeux et inventif, mes tripes, mon coeur et mon esprit de citoyen-saltimbanque  me disent l'urgence de tendre les mains, clamer les mots qui amusent, consolent, éveillent, bousculent, encouragent et résistent.

Jean-Michel Galopin